mardi 24 avril 2018
Accueil > Actualité > LA POLICE ALGERIENNE INSPIRE L’AFRIQUE ET LE RESTE DU MONDE

LA POLICE ALGERIENNE INSPIRE L’AFRIQUE ET LE RESTE DU MONDE

La Sûreté Nationale, une institution républicaine, historique et citoyenne, qui a fait ses preuves à travers toutes les étapes de l’indépendance nationale, est la source de fierté pour l’ensemble des forces vivantes de la patrie.

Cette institution constituée d’une élite nationale qui remonte à la première génération de Moudjahidine s’est distinguée notamment par les sacrifices de ses enfants face à la barbarie sanguinaire du terrorisme intégriste, ainsi que chaque jour où les calamités, les intrigues, le crime et le désordre tenteraient de saper les acquis de la Réconciliation Nationale instaurée par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Modernisée, restructurée et renforcée en termes de ressources, de méthodes et de moyens, elle est aujourd’hui source d’inspiration pour la police du continent africain mais aussi de l’ensemble des polices de pays frères et amis, qui affluent sur Alger, en quête d’enseignements et d’expériences que peu de polices étrangères détiennent en matière de lutte contre notamment le terrorisme et le crime organisé.

Il n’existe pas d’organisation policière mondiale, continentale ou régionale où l’on n’évoque pas l’Algérie. Conviée à tous les évènements thématiques, qui intéressent la sécurité publique, la police algérienne est sollicitée dans le cadre de la coopération et souvent consultée dans toutes les démarches coordonnées en vue d’une riposte globale face à la criminalité organisée transnationale sous toutes ses formes.

Aujourd’hui, la police algérienne, l’une des meilleures agences d’application de la loi, est un exemple de progrès, d’organisation et de coopération internationale. Ce ne sont pas des éloges, mais plutôt un témoignage rationnel et réfléchi des responsables des plus importantes institutions internationales et nationales.

De l’Union Africaine, à la Ligue Arabe, d’Interpol, Europol, Asianpol et Afripol, aux Agences de Police allemandes, espagnoles, françaises, chinoises et japonaises,  la police algérienne est prononcée dans les discours et citées dans les débats, comme un partenaire crédible et important dans les stratégies régionales et sous régionales pour la coopération policière multiformes.

La police algérienne qui s’ouvre sur son entourage international, s’est d’abord penchée sur son espace interne, forte d’un effectif imposant de cadres spécialisés dans tous les domaines que requièrent les enjeux de la criminalité émergente, de l’ADN à la Cybercriminalité, et de la Gestion de Crise à l’Intelligence Economique.

Forte aussi d’un potentiel technique et scientifique appuyé par des équipements des plus sophistiqués, d’une ressource humaine hautement qualifiée et de moyens logistiques et d’exploitation de très haute qualité, acquis conformément à la réglementation nationale en vigueur, sur la base d’expertises et d’examens techniques approfondis, opérés en vertu des normes internationales établies, avec prise en compte des spécificités locales sur tous les plans.

La Sûreté nationale est en fait un exemple institutionnel en termes d’économie des moyens, en dépit de l’importance et de la diversité de ses ressources matérielles, qui varient du parc automobile jusqu’à l’unité aérienne.

Des moyens soumis à une gestion moderne et rationnelle, s’appuyant sur des outils technologiques développés, d’un encadrement managérial hautement formé et structuré, d’une organisation nationale, régionale et locale efficiente, et se référant, avant tout, aux règles de gestion et des dispositions légales normatives et réglementaires nationales en vigueur.

Tous ces moyens humains et matériels, ont été valorisés et optimisé grâce à un plan d’action de niveau stratégique, axé sur le triptyque : FORMATION- MODENISATION- ETHIQUE.

Une formation continue mais aussi spécialisée dans les domaines techniques requis, en Algérie et à l’étranger, qui a permis aux cadres de police d’acquérir des compétences et un savoir-faire exceptionnels, qui permettent de réduire les marges d’erreur en matière d’exploitation.

Une modernisation appuyée sur une veille technologique répondant aux spécificités locales, qui permet à la Sûreté Nationale d’être au diapason de l’évolution de la société et en harmonie avec les mutations du monde extérieure.

Enfin, une éthique qui permet à la police algérienne de se conformer aux règles constitutionnelles et légales, et aussi à un code de déontologie statutaire.

Cette éthique englobe aussi la dimension de respect des règles régissant la promotion et la préservation des droits de l’homme dans l’exercice des missions de police. Un objectif auquel s’attache étroitement le Haut commandement de police, par la création récente d’un Bureau des Droits de l’Homme au sein de la Direction Générale de la Sûreté Nationale.

L’éthique est également une communication institutionnelle ouverte et axée sur le partage, la transparence et la coopération au service de l’intérêt général. Une transparence imposée par le caractère constitutionnel de l’Institution, qui est une entité légale, au service du peuple, dont les missions et compétences sont définies par les lois de la Républiques.

A.H.T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *