vendredi 14 décembre 2018
Accueil > Actualité > Gestion déléguée de l’eau à Tipaza et Alger: renouvellement de contrat avec Suez jusqu’en 2021

Gestion déléguée de l’eau à Tipaza et Alger: renouvellement de contrat avec Suez jusqu’en 2021

Après accord préalable du gouvernement, l’Algérienne des Eaux (ADE) et l’Office National de l’Assainissement (ONA) ont renouvelé leur contrat de gestion déléguée des services publics de l’eau et de l’assainissement des wilayas d’Alger et de Tipasa avec le groupe international Suez.

Dans ses termes, le nouveau contrat porte en gros, sur la performance des services de l’eau et de l’assainissement des deux wilayas, Alger et  Tipaza.

Ainsi, l’ADE et l’ONA renouvellent-ils, par là, leur confiance à SUEZ pour le management de la Société de l’Eau et de l’Assainissement d’Alger (SEAAL), société de droit Algérien et propriété exclusive des deux organismes de gestion de l’eau.

L’accord se targue également d’une saillie notable de l’accompagnement par SUEZ des deux opérateurs nationaux  dans l’acquisition de savoir-faire des métiers et, surtout,  la mise en place d’une Ecole Nationale de Gestion de l’Eau et de l’Assainissement.

Mettant en avant l’impératif de poursuivre les avancées déjà réalisées dans la capitale, le nouveau document   fixe de nouveaux objectifs sur l’amélioration de l’efficacité des réseaux, la performance des installations et la satisfaction des clients, tant à Alger qu’à Tipasa, tout comme il vise, dans ce sillage, le maintien du transfert de savoir-faire managérial à SEAAL.

Pour ce faire, SUEZ sera astreinte à déployer ses solutions AquadvancedTM sur les réseaux d’eau potable, les réseaux d’assainissement et les champs de forages. Ainsi, grâce à l’installation de capteurs (débit, pression…) placés sur les réseaux et les forages et alimentant des outils modernes d’aide à la décision, ces solutions permettront d’assurer une gestion dynamique et une priorisation des actions en temps réel.

En même temps, SUEZ accompagnera également l’ADE, pour l’eau potable et l’ONA, pour l’assainissement, dans l’amélioration de leur performance technique par la réalisation du diagnostic de la maturité des métiers, l’élaboration de plans d’actions stratégiques et la mise en place d’un appui technique spécifique.

A noter que ce nouveau contrat est signé pour une durée de trois ans.

Il serait, également, utile de rappeler que les passations de contrats entre les trois partenaires avaient débuté en 2006, pour une période de 05 ans, reconduit pour une même durée  jusqu’à 2016.

Crise financière et austérité en Algérie aidant, le contrat a rétréci  à deux ans (2016-2018) avant d’amorcer une reprise vers la longue durée présentement (2018-2021).

En tout état de cause et hormis les considérations économiques, il y a lieu de retenir le climat de confiance et la performance, jamais ébranlés, entre  l’ADE, l’ONA et SUEZ .

Chose  qui laisse, penser, selon certains observateurs que le champ d’action de ce trident de l’hydraulique, va immanquablement  s’étendre à d’autres wilayas du pays. On parle déjà de Blida, en bute à la problématique du gestion du service public de l’eau.

Hacène Nait Amara