lundi 21 mai 2018
Accueil > A LA UNE > Narjes Merimi, PDG du CDCP E-Learning: « La digitalisation révolutionne le management de l’entreprise »
SAMSUNG CSC

Narjes Merimi, PDG du CDCP E-Learning: « La digitalisation révolutionne le management de l’entreprise »

La digitalisation est plus qu’une évolution, c’est une révolution. A présent, la digitalisation des entreprises deviennent plus qu’une nécessité.  Cela représente un enjeu majeur pour les acteurs économiques traditionnels qui doivent s’adapter aux nouvelles habitudes des clients, trouver de nouveaux leviers de développement et mettre à jour leurs systèmes d’informations. Selon Narjes Merimi, présidente directrice générale de CDCP-E-Learning (Tunisie), que nous avons interviewée en marge de la journée Digital Learning, tenue le 17 avril écoulé au siège d’Algex,  les entreprises doivent suivre cette tendance pour répondre aux besoins des clients. Il est de même, signale-t-elle, pour le monde académique qui devrait suivre cette transition afin de permettre aux usagers d’accéder à leurs données en temps réel et de faciliter la gestion de leur activité.

Quels sont les avantages d’une meilleure digitalisation de l’entreprise et du monde académique ?

Le numérique offre aux entreprises de nouvelles opportunités de marché. Le Digital Larning a beaucoup d’avantages pour les entreprises et la communauté académique surtout que le monde organisationnel est actuellement à l’heure du changement numériques, internet et web learning. De ce fait, il est très important pour les entreprises d’intégrer cette donne technologique dans leurs stratégies et dans leurs modes d’apprentissage et de formations. Il est utile, par exemple, d’intégrer et de développer la digitalisation dans une entreprise multinationale et faire une formation autour d’une plate-forme sans autant faire recours à la veille technologique. Car la digitalisation est d’un impact très important quant au retour d’investissement au sein de l’entreprise. Cette dernière sera, à cet effet, à l’aune de l’innovation devant ses concurrents. De plus, elle et se met en interaction avec ce qui se passe à  l’international. Sa relation avec ses collaborateurs sera ainsi plus transparente. La même ambiance est également ressentit à l’utilisation de la digitalisation chez les étudiants, par exemple. Le professeur n’est plus dans l’enseignement magistral. L’étudiant, lui peut suivre ses cours à partir d’une plate-forme LMS (Learning Management system). Il peut grâce à mode de communication et d’apprentissage digital  être en interactivité avec ses professeurs.

Quel est l’objectif assigné par l’organisation de la journée Digital Learning ?

La journée est dédiée à la promotion du Digital Learning, un nouveau mode d’apprentissage. Il est question en cette occasion de transmettre un message aux entreprises ayant l’intention d’intégrer l’initiative ou de faire la transformation digitale de leur entreprise. Il existe vraiment un avantage derrière l’adoption et l’utilisation de ce mode d’apprentissage et d’inter-connectivité. L’utilisation de la digitalisation en entreprise est avancée à l’échelle internationale. La technologie numérique arrive à un stade étendu. Le marché digital atteint des niveaux supérieurs : le virtuel, l’adapting learning…etc.  Beaucoup de choses changent, évoluent et les entreprises doivent faire face à une obsolescence rapide des compétences. Le tout, digitalisé et optimisé selon les cas d’usages.

Qu’en est-il de la mission du Digital Learning Manager au sein de l’entreprise. Quelle est sa position par rapport à l’importance de la tâche accordée?

La digitalisation des entreprises s’intensifie pour toucher progressivement l’ensemble de leurs activités. Les entreprises sont confrontées à la transformation digitale, aussi bien sur leur business modèles que sur leur fonctionnement interne. Pour faire face à ces changements elles sont nombreuses à vouloir développer la culture digitale interne et bien souvent par des actions de sensibilisation et de formation. L’entreprise doit mettre une personne très adéquate pour réaliser le boulot et faire avancer le Digital Learning.

Pour réussir à point cette transition, le Digital Learning Manager : doit se doter d’un profil qui tourne autour de ces aspects : pédagogue, marqueteur, collaboratif, curieux, communiquant et autonome. Le Digital Learning Manager : doit vraiment être apte à faire la transformation digitale du service de formation à distance. Son rôle se veut d’accompagner les collaborateurs et trouver les solutions les plus adaptées à leurs besoins de formation.

Lynda Mellak

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *