Présidentielle du 12 décembre : Tebboune dévoile son programme

0
73

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre prochain, Abdelmadjid Tebboune a rendu public, samedi, son programme électoral, placé sous le thème « Engagés pour le changement, capables de le réaliser » qui comporte 54 engagements pour l’instauration d’une « nouvelle République ».

Parmi les engagements prévus dans le programme de Tebboune, « une large révision de la Constitution, une reformulation du cadre juridique des élections, un renforcement de la bonne gouvernance à travers la séparation du monde des affaires de la politique, et une mise en place de mécanismes garantissant la probité des fonctionnaires publics ». Outre « une réforme globale de la Justice, de l’organisation territoriale et de la gestion de l’administration locale », le raffermissement de la démocratie participative figure également parmi les engagements du candidat.

A travers son programme, Tebboune s’engage, par ailleurs, à « édifier une société civile libre et active en mesure d’assumer sa responsabilité en tant que contre-pouvoir, mettre en application un plan d’action au profit des jeunes régi par un cadre réglementaire incluant des mesures permettant de transmettre le flambeau à la jeunesse, et à consolider les composantes de l’identité nationale, à savoir: l’islam, l’arabité et l’amazighité ».

Au volet économique, le candidat indépendant à la Présidentielle du 12 décembre prochain vise « l’application d’une nouvelle politique de développement hors-hydrocarbures, la substitution des produits importés par d’autres locaux en vue de préserver les réserves de change, la promotion des start-up et le renforcement du rôle économique des collectivités locales dans le développement et la diversification de l’économie nationale ».

« Une amélioration du climat des affaires, l’encouragement de l’investissement notamment extérieur direct » sont aussi prévus dans ce programme électoral.

Les volets Défense et la Politique étrangères n’étant pas en reste, M. Tebboune promet de « mettre l’industrie militaire au service de la sécurité et de la défense nationales, et en faveur du développement économique, et s’employer à la révision des objectifs et des missions classiques de la diplomatie algérienne », tout en veillant à « la promotion la participation de la communauté nationale à l’étranger dans le renouveau national ».

« Je me porte candidat libre et toutes les voies qui me soutiennent sont les bienvenues à l’exception de celles qui gravitent autour du courant étranger ou attentent aux constantes nationales », a précisé M. Tebboune à une question de la presse, estimant que tous les candidats à la magistrature suprême du pays « bénéficient des mêmes chances, et c’est au peuple de choisir son président en toute liberté ».

Le programme électoral de M. Tebboune « cadre avec le vécu et les revendications du Hirak, c’est pour autant qu’il est applicable », a-t-il conclu.
R. N.