mardi 24 avril 2018
Accueil > Actualité > Hakim Soufi, PDG de Macir Vie: «Nous voulons exploiter les espaces VIP de l’Aéroport d’Alger»

Hakim Soufi, PDG de Macir Vie: «Nous voulons exploiter les espaces VIP de l’Aéroport d’Alger»

Hakim Soufi, PDG de la compagnie d’assurances, Macir Vie, revient, dans cet entretien qui suit, sur la proposition faites aux responsables de l’aéroport d’Alger sur l’aménagement et l’exploitation des espaces VIP au niveau de l’actuelle et future aérogare internationale d’Alger pour un montant de 100 millions de dinars. Toutefois, la proposition de Macir Vie est restée lettre morte, puisque aucune réponse ne lui a été parvenue des responsables de l’aéroport internationale d’Alger depuis que cette proposition leur été faite il y a, de cela, 7 mois.

Interview réalisée par Hacène Nait Amara

Etant une compagnie d’assurances spécialisée dans l’assurance de personnes, en quoi consiste la stratégie de communication de Macir Vie pour mieux vulgariser ses produits auprès d’une clientèle qui voyage au niveau des aéroports ? 

Nous sommes une société spécialisée dans les assurances de personnes à ce titre nous commercialisons entre autres garanties de l’assurance voyage. Cette dernière nécessite une très forte présence médiatique en digital et/ou en affichage notamment sur les sites de transport internationaux à très forte affluence, de ce fait les aéroports sont des emplacements de choix par le volume important de visiteurs, accompagnateurs, voyageurs et donc leurs capacités à donner de la visibilité à des entreprises comme la nôtre et aux messages que nous souhaitons transmettre,
Justement, au niveau de l’aérogare internationale d’Alger, Macir Vie mène une campagne d’affichage publicitaire assez agressive avec une touche d’innovation…

L’Aéroport Houari Boumediene a une capacité de près de 12 millions de passagers par an avec un flux réel de plus de 08 millions de passagers en 2017. Macir Vie a pour objectif de promouvoir ses différents produits sur plusieurs supports, l’un de ces supports est l’Aéroport d’Alger pour promouvoir l’Assurance voyage. La seule problématique est de trouver la façon la plus « disruptive », la plus originale et la plus impactante de mettre en exergue notre produit. Au début nous avons pris des panneaux puis des caissons puis des affiches et nous avons très vite compris que nous n’étions pas différents de nos concurrents et nous avons réfléchi avec notre prestataire JC DECAUX pour construire un projet publicitaire complètement différent de ce qui se fait aujourd’hui. Nous avons pris le temps de réfléchir à ce sujet, nous avons eus beaucoup d’échanges et nous sommes arrivés à habiller les 04 Escalators des Hall 1 et 2 avec un message clair qui est un jeu de mots : « on vous assure un très bon voyage » incha’ALLAH. C’est novateur en Algérie, ça s’est fait des milliers de fois à l’étranger et je suis, personnellement et, avec mes équipes très heureux d’avancer de cette manière sur notre marché avec ce type d’opérations marketing qui permettent de vulgariser les assurances de personnes tels qu’encouragés par le Ministère des Finances.

Lounge « Lala Atika » proposée par Macir Vie aux responsables de l’Aéroport d’Alger

Vous avez soumis, il y a de cela six mois, un projet d’aménagement et d’exploitation des espaces VIP au niveau de l’actuelle et future aérogare internationale d’Alger. En quoi consiste-t-il exactement votre projet ? 

Notre Projet a été présenté au premier responsable de l’Aeroport d’Alger qui a très favorablement accueilli notre désir d’élever à un formidable niveau la qualité d’accueil des salons VIP. Ajoutons à cela que le design intérieur/extérieur et ambiance a été dessiné par un architecte algérien et son équipe pour ne pas le nommer en l’occurrence le cabinet d’architecture Amine Bekkat qui est aussi un ami très cher que j’estime particulièrement pour la qualité de ses fabuleux travaux qui n’ont rien à envier aux architectes étrangers. En effet, nous partons du principe que les salons VIP en arrivée et départ doivent être de très haute facture car il s’agit là de la vitrine de notre l’Algérie pour laquelle la priorité est donné par les hautes autorités du pays tant pour l’accueil d’officiels, que pour celui des hommes d’affaires et que pour recevoir les touristes qui viendront visiter et découvrir notre pays.  L’idée est donc d’en faire un superbe écrin avec une architecture andalouse propre à l’identité algérienne tout en étant accompagné et porté par des lignes parfaitement épurées, donnant un espace très luxueux et accueillant vis à vis de la clientèle de l’aéroport. De ce fait, l’idée est de concurrencer les salons de Doha, Dubaï et autres salons ou lounge qui font la renommée des grands aéroports mondiaux, en utilisant des matériaux nobles, raffinés, travaillés et surtout privilégier l’accueil de haute facture des voyageurs par un personnel formé par notre société de conciergerie Whiteline Assistance Company avec un niveau de choix gastronomiques très élevés.
Enfin, il est très important de vous dire que le projet était valorisé, que pour la rénovation et la prise en charge des espaces VIP, à plus de 100 millions de dinars directement au profit exclusif de la comptabilité de l’aéroport d’Alger. Dans cette période de vaches maigres, il me semble que c’est une belle opération pour la trésorerie de l’aéroport d’Alger.

Avez-vous eu l’aval des autorités aéroportuaire d’Alger ?

Malheureusement et malgré toutes nos vaines relances nous attendons depuis maintenant 07 mois, tous les écrits ont été transmis de notre part, mais nous n’avons aucune réponse officielle. Néanmoins, tout en restant en attente de leur réaction nous sommes prêts à déployer nos opérations dès leur accord, si ils le veulent bien.

Tenez-vous toujours à la concrétisation de votre projet ?

Évidemment, d’autant plus que ce salon revête aussi pour moi un aspect sentimental très fort en effet durant toute mon enfance j’ai voyagé avec ma mère, ALLAH Yerhamha. Il était donc pour moi logique d’appeler ce Lounge VIP du prénom de cette grande dame qu’était ma merveilleuse mère, paix à son âme, « Lalla Atika ». Pour moi c’est une façon de continuer de voyager avec elle et de lui rendre hommage pour sa beauté, sa générosité et sa classe naturelle, c’était une reine. Donc incha’ALLAH nous serons, un jour ou l’autre et d’une manière ou d’une autre, b’rabi ceux qui géreront cet espace luxueux en collaboration avec l’Aeroport d’Alger

 H.N.A

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *