Crise libyenne : Salamé espère un « consensus international » à Berlin

0
34

L’émissaire de l’Onu pour la Libye, Ghassan Salamé, a indiqué mercredi avoir noté « avec satisfaction » que l’appel au cessez-le-feu en Libye a été entendu par les parties, espérant un « minimum de consensus international » à la conférence de Berlin sur la Libye.

« …Je note, avec beaucoup de satisfaction que l’appel au cessez-le-feu de la semaine dernière a été entendu par les parties (libyennes), et que le cessez-le-feu, en dépit des violations inévitables ici et là, a tenu. Et il a tenu, aussi, après la réunion de Moscou, hier », a souligné M. Salamé dans une interview à RFI publiée mercredi.

« J’espère qu’en ce début d’année 2020 on est rentré dans une nouvelle logique où la Conférence de Berlin devrait pouvoir assurer le minimum de consensus international sur la voie à suivre », notamment en ce qui concerne l’avancée vers la paix dans ce pays en Libye.
L’émissaire onusien à par contre déploré la violation de l’embargo sur les armes vers la Libye: « … le Conseil de sécurité a adopté un embargo sur les armes vers la Libye et qu’il y a plus d’une douzaine d’Etats qui ont violé cet embargo, au moins pour l’année 2019 … »

Le gouvernement allemand a annoncé la tenue dimanche prochain d’une Conférence internationale sur la Libye sous l’égide de l’Onu pour soutenir « les efforts de réconciliation à l’intérieur de la Libye », pays en proie à une crise depuis 2011.
Plusieurs pays prendront part à cette Conférence aux côtés de l’Onu, l’Algérie, la Russie, la Turquie, les Etats Unis, la Chine, l’Italie et la France.
R. I.