samedi 19 octobre 2019
Accueil > A LA UNE > DEUX TITANS DE LA MUSIQUE EN PISTE A ‘’SPEED CARAVAN ‘’: Hamdi Benani- Mehdi Haddab ou le ‘’Malouf’’ en mode éclectique

DEUX TITANS DE LA MUSIQUE EN PISTE A ‘’SPEED CARAVAN ‘’: Hamdi Benani- Mehdi Haddab ou le ‘’Malouf’’ en mode éclectique

Soirée mélomane haut de gamme, mardi 1er octobre à l’Institut Français d’Algérie (IFA) à Alger.

Et pour cause. Deux géants de la musique et de la touche raffinée se rencontraient à ‘’Speed Caravan’’.

Hamdi Benani, maitre incontesté du malouf pur jus et l’auteur-compositeur-interprète franco-algérien, Mehdi Haddab, invétéré rocker solidement amarré à l’art musical du terroir.

Un cocktail détonnant à l’arrivée  qui a émerveillé l’oreille d’un public nombreux et connaisseur, présent à la soirée.

On doit ce tour de piste raffiné  à l’effort méritoire, particulièrement, du centre culturel français d’Annaba, fief natal du grand chantre du ‘’Malouf’’ et, globalement, de l’IFA dont le directeur et Conseiller culturel de l’ambassade de France en Algérie, Gregor Trumel s’est dépensé sans compter pour assurer le succès de l’événement.

Mais le raffinement réel résidait en le défi assigné, au-delà de la simple soirée musicale, et qui tend à universaliser un répertoire musical séculaire et surtout fondamentalement conservateur, en y apportant des touches modernes et modernistes. Propulser le ‘’Malouf’’ à l’international !

Bille en tête, Gregor Trumel croit dur comme fer à la réussite de ce projet pour lequel il promet de ne pas lésiner sur les moyens pour le promouvoir à l’échelle universelle, pointant déjà les sillons à travers l’organisation de spectacles dans tous les Instituts français de la région Afrique-Moyen-Orient et  à Paris.

Les deux artistes- stars de la soirée, n’en pensent pas moins. ‘’Au micro’’ de Trumel, improvisé journaliste pour l’occasion, ils se sont rejoints en définitive, après les hésitations au départ du projet.

Dans cette veine, c’est l’artiste au costume et violon blancs immaculés, Hamdi Benani qui confesse : «Au tout début, j’ai été réticent à l’idée de mettre une touche moderne à l’’’Andalou’’ qui est une musique conservatrice. Mais en écoutant les arrangements et la touche apportée par Mahdi, je dirais simplement que c’est fabuleux».

En revanche, son complice d’un soir, Mehdi Haddab n’y va as par quatre chemins, soulignant que «En fait moi, c’est tout l’inverse de Hamdi. Je m’intéresse au Malouf et à l’Andalous en général. Dans ma façon de faire de la musique, je me nourris toujours de ce style musical. Je suis plutôt excité à l’idée de m’enrichir du répertoire du Malouf. Personnellement j’œuvre pour que musique moderne s’enrichisse du passé. Et surtout pas l’inverse. Je dis non à une musique du passé appauvrie de modernité» dit-il sentencieux.

Les deux artistes s’accordent à dire qu’ «il s’agit d’un projet unique, grand et promoteur de belles réussites», sans omettre de saluer  et remercier l’IFA  pour «cette belle initiative qui va propulser certainement la musique Andalouse sur la scène internationale».

A écouter le CD, offert gracieusement à l’assistance  durant la soirée et

reprenant quatre chansons de Hamdi  Benani avec  les arrangements de virtuose de Mehdi Haddab, d’aucuns valideront le projet !

 Nait Amara Hacène