Hirak : 54ème vendredi de manifestations

0
79

Des groupes de citoyens sont sortis à Alger et dans d’autres villes du pays, pour le 54ème vendredi consécutif, lors duquel ils ont réitéré leur attachement à leurs revendications en faveur de la consécration de la démocratie et de l’Etat de droit.

Ces nouvelles marches interviennent une semaine après la célébration du premier anniversaire de ce mouvement populaire décrété par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, « Journée nationale de la fraternité et de la cohésion entre le peuple et son armée pour la démocratie ».

A Alger, les manifestants ont investi les lieux habituels de leurs rassemblements, à savoir la Grande-Poste, rue Didouche Mourad, la Place Audin, la Rue Hassiba Ben Bouali et le Boulevard Amirouche, où un important dispositif sécuritaire était déployé.

Réitérant leur détermination à poursuivre leur mouvement et la préservation de son caractère pacifique, ils ont appelé, notamment, à engager le dialogue pour trouver une solution aux problèmes du pays et lui assurer un avenir meilleur, en rejetant toute ingérence étrangère.

Les manifestants qui étaient moins nombreux que d’habitude ont appelé, également, à la préservation de l’unité nationale, la poursuite de la lutte contre la corruption, et la libération des personnes arrêtées lord des marches précédentes

Comme à l’accoutumée, l’emblème national et les portraits des héros de la guerre de libération étaient largement présents lors de cette manifestation.

Dans plusieurs wilayas, des manifestants qui ont marché et dont le nombre a nettement baissé ce vendredi, ont réitéré leur demande de poursuite des réformes politiques pour l’avènement d’une Algérie nouvelle.
R. N.