Kheireddine Zetchi, président de la FAF : «Je ne compte pas briguer un nouveau mandat»

0
20

Le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi a annoncé vendredi à son passage dans une émission sportive sur la radio nationale qu’il «ne compte pas briguer un autre mandat à la tête de cette instance», même si jusque-là, tout marche relativement bien pour lui.

«L’année 2019 a été exceptionnelle pour le football algérien, à tous les niveaux. Même en termes de résultats, nous avons largement dépassé nos prévisions. Ce qui est très encourageant, mais je ne compte pas briguer un autre mandat pour autant. Je pense laisser la place à quelqu’un d’autre, avec l’espoir qu’il réussisse à aller encore plus loin» a poursuivi le premier responsable de la FAF.

Zetchi s’est engagé par la même occasion à «bien préparer le terrain» à son éventuel successeur, tout en restant à la disposition du football national, auquel il continuera à apporter l’aide nécessaire.

Le président de la FAF a annoncé par ailleurs que son instance a décidé d’interpeller la Confédération africaine de football (CAF), pour dénoncer les»brutalités» dont ont été victimes les joueurs algériens au Botswana, lors de la victoire (1-0), dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN-2021).

«Au Botswana l’accueil a été formidable et les gens étaient très chaleureux. Mais le jour du match, les choses ont changé de manière radicale sur le terrain. Nos joueurs ont été sérieusement malmenés, et le pire, c’est que l’arbitre n’a sanctionné aucune de ces agressions, d’où notre décision d’interpeller la CAF» a indiqué le premier responsable de l’instance fédérale.
R. S.