AS Monaco : Vers un départ de Slimani

0
78

L’attaquant international algérien de l’AS Monaco, Islam Slimani, rarement utilisé ces dernières semaines, aurait exprimé son souhait de quitter le club monégasque lors de l’actuel mercato d’hiver, rapporte dimanche le quotidien sportif L’Equipe.

« Moins utilisé ces dernières semaines, l’attaquant monégasque ne cache plus son mal-être et ses envies d’ailleurs (…) L’international algérien, auteur de premières semaines étincelantes en Ligue 1 (6 buts et 8 passes décisives), ne cache pas sa lassitude face ce qu’il perçoit comme une forme de déclassement », écrit L’Equipe.

Arrivé l’été dernier à Monaco pour un prêt d’une saison avec option d’achat en provenance de Leicester City (Angleterre), Slimani n’a pas tardé à démontrer ses qualités, devenant l’un des joueurs les plus en vue de la Ligue 1 française. Il avait évolué les deux précédentes saisons à Fenerbahçe (Turquie) et Newcastle (Angleterre), également sous forme de prêt, mais n’avait pu s’exprimer pleinement. Le limogeage le 28 décembre dernier de l’entraîneur portugais Leonardo Jardim, à l’origine du recrutement de Slimani, et son remplacement par l’Espagnol Robert Moreno a fini par changer la donne pour le meilleur buteur en activité de l’équipe nationale, laissé sur le banc en 32es de finale de la Coupe de France face à Reims (2-1) le 4 janvier.

Selon L’Equipe, le club anglais de Premier League, Aston Villa, « a pris des informations au sujet de Slimani. Le club de Birmingham est confronté à une situation d’urgence dans son domaine offensif avec la grave blessure au genou du Brésilien Wesley, forfait pour le reste de la saison. Les négociations avec l’AS Monaco n’ont pas commencé, mais Slimani sait qu’il dispose d’au moins une solution de repli si la situation se prolonge », explique L’Equipe.
En dépit du fait qu’il dispose désormais d’un faible volume de jeu, Slimani (31 ans) reste toujours en tête du classement des passeurs du championnat avec 8 offrandes, en compagnie de l’Argentin du Paris SG Angel Di Maria.
R. S.