Gaïd Salah félicite le président élu Tebboune « l’homme apte à mener l’Algérie vers un avenir meilleur »

0
99

Le général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-major de l’ANP, président du Comité d’Etat-major opérationnel, a félicité samedi le président de la République élu, Abdelmadjid Tebboune, le qualifiant d' »homme expérimenté, apte à mener l’Algérie vers un avenir meilleur ».

« En cette louable occasion, je tiens à exprimer à tous les fidèles citoyens du peuple algérien, attachés aux principes et valeurs éternelles de Novembre, les plus hautes marques de considération, de gratitude et de reconnaissance pour leur participation massive dans cette importante échéance électorale et leur choix réussi, en toute transparence, intégrité et conscience, de Monsieur Abdelmadjid Tebboune, en tant que Président de la République, l’homme qui convient et expérimenté, apte à mener notre pays l’Algérie vers un avenir meilleur », a indiqué M. Gaïd Salah dans un message de félicitations.

Le général de corps d’armée a souhaité au président Tebboune « toute la réussite et le succès dans ses nobles missions nationales », affirmant par la même occasion, que l’ANP « demeurera mobilisée et appuiera le président que le peuple a élit, et ne déviera jamais de ses engagements constitutionnels, tout en restant aux aguets contre les ennemis de la patrie, afin de préserver le legs des vaillants Chouhada ».

« Nos valeureux hommes, engagés sur le terrain, se sont attelés, en sus de poursuivre l’accomplissement de leurs lourdes et nobles missions habituelles, qui leurs sont dévolues par la Constitution, à accompagner le vaillant peuple algérien, qui a fait montre d’un degré élevé de conscience et de maturité, en rejetant catégoriquement toutes les tentatives de mettre en jeu et compromettre l’avenir du pays, et ont veillé, à la lumière des instructions fermes et éclairées du Haut Commandement de l’ANP, à se conformer à la Constitution et aux Lois de la République afin d’empêcher notre pays de sombrer dans les abysses de la violence et du chaos et d’éviter les dérives politiques et sécuritaires aux conséquences imprévisibles », a-t-il ajouté.
R. N.